Portraits d'expert·es : L. Bourgeois, Sage-femme

Portraits d'expert·es : L. Bourgeois, Sage-femme

Dans notre série « Portraits d’expert·es », Santé Sud donne la parole à plusieurs professionnel·les de divers domaines du secteur santé, parti·es en mission à l’étranger aux côtés de l’ONG. Avec pour devise, « Tout le monde a le droit d’être bien soigné·e », Santé Sud accompagne les acteur·rices locaux·ales, à l’international pour permettre le renforcement de structures et systèmes de santé durables.

 

Sage-femme diplômée de l’Université de Besançon en 2017, Louise Bourgeois a connu des expériences professionnelles variées, ayant exercé en métropole puis en Guyane dans les milieux hospitalier et libéral. Curieuse et désireuse d’acquérir de nouvelles connaissances dans le domaine médical, Louise a obtenu un Master en Santé Publique en 2020. Après une première expérience dans le domaine associatif au cours de laquelle elle a contribué à promouvoir la santé chez les femmes exclues du système de soins, Louise s’engage ensuite dans la solidarité internationale en rejoignant Santé Sud en décembre 2020 en tant que Volontaire de Solidarité Internationale en Mauritanie.

« Je souhaitais me rendre à l’étranger depuis un certain temps. J’étais à l’affût des offres. J’ai candidaté dès que j’ai vu que Santé Sud recrutait en Mauritanie pour un projet de Santé Sexuelle et Reproductive (SSR)! ». C’est dans le cadre du programme « Renforcement du continuum de soins de santé sexuelle, reproductive et infantile et lutte contre toute forme de violence basée sur le genre », qui vise à réduire la mortalité maternelle et infantile dans trois régions mauritaniennes (le Guidimakha, l’Assaba et le Hodh el Gharbi) que Louise travaille aux côtés de l’équipe de Santé Sud Mauritanie. Par son action, Santé Sud cherche à appuyer les systèmes de santé primaire existants et à assurer la coordination entre les acteur·trices présent·es : « Mon rôle est de renforcer les compétences des professionnel·les de santé mauritanien·nes dans 18 centres de santé. ». En tant que référente formation en SSR, Louise a établi un diagnostic de la qualité des soins dans l’ensemble des centres de santé afin d’avoir des bases pour construire et prioriser les objectifs de Santé Sud. Elle collabore également avec d’autres expert·es en mission courte durée : « Nous nous mettons en lien pour programmer la mission, étudier les besoins et les attentes de nos partenaires locaux ». Une partie importante de son travail consiste à accompagner les Technicien·nes de Santé Genre (TSG) locaux·ales.  Ces professionnel·les de santé (infirmier.es, sages-femmes, technicien.ne supérieur.e en gynécologie) ont pour rôle de réaliser des supervisions formatives dans l’ensemble des centres de santé et seront amené·es à devenir eux·elles-mêmes des formateur·trices. « Chaque semaine, j’échange par téléphone avec les TSG pour connaître leurs retours, leurs difficultés, leurs positionnements. Il faut expliquer clairement le projet, ce que nous allons faire, être à leur écoute et ne jamais oublier qu’iels sont nos pair·es. » Elle se charge de planifier leurs déplacements, d’adapter l’accompagnement et les objectifs de Santé Sud selon les attentes des professionnels de chaque centre de santé.

Pour permettre le bon fonctionnement des activités de Santé Sud, Louise se déplace régulièrement dans les régions et centres de santé concernés par le projet. Globalement, Louise décrit une bonne réception des programmes de la part des professionnel·les de santé mauritanien·nes, ce qui facilite le partenariat et leur mise en œuvre.

En tant que sage-femme, cette expérience de terrain permet à Louise d’être confrontée à tous les aspects annexes du métier, comme l’encadrement et la formation qu’elle n’avait pas l’habitude de côtoyer : « En août 2021, nous avons organisé un regroupement entre les TSG. Ils ont pu échanger sur leur expérience et les difficultés rencontrées de manière informelle. C’était un bon moment de cohésion intra-équipe !». Louise décrit une mission plutôt dense qui nécessite beaucoup de temps, d’investissement et de volonté : « Les résultats ne sont pas immédiats, d’autant plus que nous souhaitons avant tout que ce qu’on construit ensemble, reste une fois que nous serons parti·es. »

Louise conclut en soulignant l’enrichissement procuré par cette expérience au sein de Santé Sud et le soutien de taille, la disponibilité et l’écoute de l’équipe. « Santé Sud Mauritanie est une petite équipe composée de personnes engagées qui croient en ce en quoi elles travaillent. Je m’enrichie de personnes qui ont déjà plus d’expériences que moi, telles que Monique Deltenre-Michaud, Coordinatrice Nationale en Mauritanie, et Nolwenn de Rigaud, sage-femme et référente SSR. ».

Nos expert·es métiers partagent et transmettent leur expertise pour améliorer la qualité des projets de Santé Sud. En soutenant nos collaborateur·trices en France ou à l’étranger, iels œuvrent avec nous à renforcer l’accès aux soins des populations les plus vulnérables. Si vous souhaitez partager votre savoir avec Santé Sud, échanger avec d’autres professionnel·les de santé et valoriser vos compétences, rejoignez le réseau d’expert·es métiers de Santé Sud en complétant ce formulaire.

D’autres témoignages d’expert·es Santé Sud sont en ligne. Découvrez celui de :

Sur le même thème

Transmettre son expertise sur la formation et fidélisation des agents de santé en milieu rural

Transmettre son expertise sur la formation et fidélisation des agents de santé en milieu rural

01/07/2022

La semaine dernière, le projet d’accompagnement à l’installation des agents de santé nouvellement affectés en Centre de Santé de Base en zone rurale s’est officiellement clôturé par une cérémonie de restitution du projet, à Antananarivo, Madagascar. De 2018 à 2021, Santé Sud a apporté son assistance technique au Ministère de la Santé dans le cadre…
Madagascar
Dépister et prendre en charge la drépanocytose en Mauritanie

Dépister et prendre en charge la drépanocytose en Mauritanie

15/06/2022

Présente en Mauritanie depuis près de 30 ans, Santé Sud mène depuis 2018 un programme de lutte contre la drépanocytose, dans lequel le diagnostic para-clinique de cette maladie génétique la plus répandue au monde, reste à développer. C’est dans ce cadre que Marie-José Moinier, Présidente de Santé Sud, qualiticienne et technicienne de laboratoire, s’est rendue en…
Mauritanie
Contacter notre équipe du siège

Contacter notre équipe du siège

16/03/2020

Pauline NGUYEN, Directrice Générale : nguyen.pauline@santesud.org Sandrine FADOUL, Attachée de direction : sandrine.fadoul@santesud.org Brigitte ALARCON, Responsable Partenariats et Recherche de fonds : brigitte.alarcon@santesud.org Nicolas DÉPREZ, Responsable Administratif et Financier : nicolas.deprez@santesud.org François CALAS, Responsable de programmes : francois.calas@santesud.org Stéphanie COHEN, Responsable de programmes : stephanie.cohen@santesud.org  Aurélie DENTAN, Responsable de programmes : aurelie.dentan@santesud.org Mariam NEKKACH, Responsable de…
Clôture du projet d’aide aux jeunes en risque de rupture sociale et/ou en voie de radicalisation

Clôture du projet d’aide aux jeunes en risque de rupture sociale et/ou en voie de radicalisation

26/07/2022

  De 2019 à 2022, à travers le projet « Lil Shabab », Santé Sud et l’association tunisienne ADO+ ont pu appuyer les organisations de la société civile tunisiennes à construire, aux côtés des pouvoirs publics, des alternatives pour et avec les jeunes en risque de rupture sociale et/ou en voie de radicalisation. Il était nécessaire de…
Tunisie
Toutes les actualités