TERMES DE RÉFÉRENCE : Recherche – Action concertée pour le respect des droits en santé sexuelle et reproductive et l’égalité femmes-hommes 3INAYA MAROC / MAROC / 24MAROCRA

TERMES DE RÉFÉRENCE : Recherche – Action concertée pour le respect des droits en santé sexuelle et reproductive et l’égalité femmes-hommes 3INAYA MAROC / MAROC / 24MAROCRA

Objet : TERMES DE RÉFÉRENCE : Recherche – Action concertée pour le respect des droits en santé sexuelle et reproductive et l’égalité femmes-hommes 3INAYA MAROC
Secteur d’activité : Sciences de l’éducation 
Type de contract : 
Prestation de service (consultance)
Durée : 12 semaines
Zone de conduite de la recherche : Trois régions : Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Béni Mellal Khénifra
Date limite de dépôts des offres : 15/02/2024 à 23h, heure de Rabat

1. Santé Sud

Santé Sud est une ONG internationale engagée pour le droit à la santé pour tous et toutes. Nos programmes sont conçus selon une méthodologie de santé publique fondée sur les droits et l’égalité de genre. Depuis 1984, nous agissons sans remplacer, en renforçant les capacités de nos partenaires locaux pour que chacun·e ait accès à des soins de qualité. Nos partenaires sont les acteur·rices des systèmes de santé (autorités publiques de santé, services de santé primaires et de référence), les autorités locales de nos régions d’intervention, les organisations de la société civiles engagées pour le droit à la santé et les populations.

Parce que tout le monde a le droit d’être bien soigné, nous construisons ensemble des systèmes de santé plus efficaces et vertueux et renforçons le pouvoir d’agir des populations sur leur santé.

Actuellement, Santé Sud conduit des projets en Afrique de l’Ouest, au Maghreb, à Madagascar et à Mayotte autour de 5 thématiques d’action : Lutte contre les maladies prioritaires ; Médicalisation des zones rurales ; Santé communautaire ; Santé, droits sexuels et reproductifs et égalité de genre ; Enfance : santé et développement.

Depuis 2012, Santé Sud est une association du Groupe SOS.

2. Objectifs

Objectif global :

  • Contribuer au renforcement du respect des droits en santé sexuelle et reproductive (DSSR) et à l’égalité femmes-hommes incluant la prévention des violences basées sur le genre (VBG) et la protection des survivant·es.

Objectifs spécifiques : 

  • Renforcer la qualité et la coordination des mécanismes de promotion des droits en santé sexuelle et reproductive (DSSR) et de sensibilisation à la culture de l’égalité
  • Renforcer la qualité et la coordination des mécanismes de prévention des violences basées sur le genre
  • Renforcer la qualité et la coordination des mécanismes de prise en charge des survivantes dans les régions de Béni Mellal-Khénifra, Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat avec un rayonnement national.

3. Enjeux

La recherche-action auprès des professionnel·les de l’Éducation nationale vise à comprendre la perception actuelle des VBG, de l’égalité de genre et de la SSR chez les différent·es acteur·rices de l’éducation, afin de définir i) une stratégie d’intervention pour l’accompagnement des victimes de violence par les différents acteurs de l’éducation au sein des collèges et lycées, ii) une stratégie d’‘intervention pour la sensibilisation des élèves sur les thématiques de l’égalité de genre, SSR et VBG. Cette recherche-action ciblera les professionnel·les de l’Education nationale du secondaire (directeur·rices d’établissement, inspecteur·rices, enseignant·es, conseiller·ières d’orientation, attaché·es sociaux) et des élèves des collèges et lycées au niveau des 3 régions pilotes ciblées par le projet.

La recherche-action auprès des professionnel·les de l’Éducation nationale aura pour objectif d’étudier les conditions d’efficacité des pédagogies, en aidant les professionnel·les de l’enseignement à formaliser leurs pratiques, à identifier des problématiques et à élaborer des pratiques alternatives. Cette démarche d’accompagnement et de co-production de connaissances qui associe des chercheur·euses et des professionnel·les de l’enseignement vise à la fois, à développer des changements au niveau individuel et au niveau collectif.  La recherche-action servira de base pour l’élaboration des modules de formations et des outils qui permettront aux professionnel·les de l’éducation nationale i) d’être outillé·es pour prévenir la violence, identifier précocement les cas de violence, référer les victimes et répondre aux interrogations des jeunes et ii) d’être en mesure de sensibiliser les jeunes à la culture de l’égalité et à la promotion des DSSR. Cette recherche-action servira à collecter et à analyser des données, à utiliser les résultats pour éclairer la prise de décision et enfin, à susciter des changements positifs des professionnel ·les de l’Education nationale au sein des collèges et lycées.

La recherche-action s’appuiera sur des outils ou méthodes d’analyse qualitatifs et quantitatifs, notamment par la conduite d’un questionnaire ciblé anonyme à l’attention des professionnel·les de l’Éducation nationale du secondaire, investiguant les points nécessaires à la précision des contenus de formation. Un questionnaire ciblé anonyme sera également élaboré et soumis à l’attention des élèves et/ou des focus group auprès des élèves des collèges et lycées seront organisés dans les régions cibles.

4. Résultats attendus

  • Mesurer le taux de connaissance et d’adhésion des professionnel·les de l’Education nationale et des élèves concernant les sujets liés aux DSSR, VBG et égalité de genre
  • Émettre des propositions qui permettent d’orienter les thématiques de formation, les outils de sensibilisation, les méthodes de conduite afin de renforcer l’impact auprès des élèves sur les thématiques de la santé sexuelle et reproductive et de la prise en charge des violences basées sur le genre
  • Formuler des recommandations et orientations visant à améliorer les capacités des enseignant·es à repérer et orienter les victimes de violences

5. Profil et compétences attendues

1 consultant·e national·e / 1 centre de recherche/bureau d’étude démontrant les compétences et expériences suivantes :

  • 1 chercheur.se en sciences de l’éducation ou sciences sociales
  • Expertise d’au moins 10 ans en recherche-action, enquête et traitement de données
  • Expertise en sociologie/anthropologie
  • Connaissance des problématiques liées à la santé sexuelle et reproductive
  • Connaissance des problématiques liées à l’égalité de genre et aux violences basées sur le genre
  • La connaissance du Maroc et des zones d’intervention du projet sera très appréciée
  • Maîtrise orale et écrite du français
  • Excellentes capacités rédactionnelles
  • Esprit d’analyse et de synthèse

6. Postuler

La mission vous intéresse et vous avez le profil que nous recherchons ? Les termes de référence complets de la mission et de l’appel à candidature sont à retirer par email à l’adresse suivante : ap3@santesud.org en indiquant la référence suivante dans l’objet du mail : 24MAROCRA.