Expert.e biologiste / Bénévolat – MAURITANIE (Réf. : 22MAUEXPB)

Expert.e biologiste / Bénévolat – MAURITANIE (Réf. : 22MAUEXPB)

 

I. CONTEXTE

Santé Sud intervient en Mauritanie depuis 1991 dans le cadre de projets de renforcement du système de santé et plus particulièrement concernant la filière de soins de santé maternelle et infantile, d’abord dans la région de Kiffa, ensuite dans la région de Néma et à Nouakchott. Santé Sud a aussi travaillé sur la mise en place d’un dispositif optimisé de prise en charge de la santé mentale dans la communauté urbaine de Nouakchott. Aujourd’hui, Santé Sud met en œuvre trois projets en Mauritanie : l’un de lutte contre la drépanocytose, l’autre de renforcement du continuum des soins de santé sexuelle, reproductive et infantile et lutte contre toute forme de violences basées sur le genre et enfin le projet PasserElles qui démarre cette année.

Financé par le canal projets de l’Initiative d’Expertise France, le projet PasserElles vise à améliorer l’intégration de la lutte contre la tuberculose, le paludisme, le VIH et ses co-infections aux services de santé sexuelle et reproductive selon une approche sensible au genre dans les régions de Nouakchott, Trarza et Dakhlet-Nouadhibou. D’une durée de trois ans, ce projet s’articule autour de deux composantes. 1/ La promotion d’un continuum de soins intégrés et sensible au genre pour renforcer la lutte contre le VIH, les IST et leurs co-infections, la tuberculose, l’hépatite B, et le paludisme. 2/ Le renforcement de la qualité de l’offre de soins pour une prise en charge de ces pandémies sensible au genre et intégrée. La mise en œuvre de ce projet est assurée par Santé Sud en partenariat avec l’association mauritanienne SOS Pair-Educateurs.

 

II. OBJECTIFS DE LA MISSION

Sous la responsabilité de la responsable de programmes, et en lien étroit avec les équipes de Santé Sud Mauritanie, l’expert.e médecin biologiste aura pour rôle :

A. De renforcer les compétences des techniciens de laboratoire de 2 centres hospitaliers (CH) à la bactériologie

  1. Réaliser un état des lieux pour identifier (i) les formations à réaliser et (ii) les équipements à acquérir pour permettre aux laboratoires des 2 CH d’identifier les germes diagnostiquant des IST chez les victimes de violences basées sur le genre prises en charge dans les hôpitaux, et plus spécifiquement dans leur unité de prise en charge des violences basées sur le genre (USPEC).
  2. Réaliser les formations sur site en fonction des besoins pré-identifiés

B. D’accompagner la mise en œuvre de :

  1. La démarche qualité dans les laboratoires de 10 formations sanitaires partenaires (4 centres hospitaliers et 6 centres de santé) en lien avec des expert.es technicien.nes de laboratoire – qualiticien.nes
  2. La politique institutionnelle de prévention et contrôle des infections en établissement de soins dans les 4 centres hospitaliers en lien avec les expert.es hygiénistes

C. D’accompagner les échanges avec les professionnels de santé dans le parcours de soins du patient (prescription et pertinence des analyses de biologie médicale demandées, validation des résultats et interprétation, développement des connaissances et pratiques professionnelles)

D. De participer aux instances médicales et administratives des établissements de santé (réunions institutionnelles transversales sur identitovigilance, hémovigilance, CLIN,…) pour accompagner leur structuration et nourrir les échanges.

Cela représente sur les 3 ans du projet (2022-2025), 1 à 3 missions par an de 2 à 4 semaines.

Les missions pourront être réalisées par une équipe de plusieurs expert.es médecins biologistes sous la supervision de l’équipe projet résidente de Santé Sud basée en Mauritanie. L’équipe résidente est constituée d’une cheffe de projet et de plusieurs experts long-termes, dont un.e expert.e démarche qualité, et un superviseur laboratoires , qui seront en charge d’animer et de stimuler la mise en œuvre des recommandations des experts médecins biologistes entre chaque mission.

 

III. LIVRABLES

Il sera attendu de l’expert.e de produire les documents/outils suivant :

  • L’état des lieux initial pour le renforcement du secteur de la bactériologie des 2 CH identifiés le plan de formation et d’équipement du secteur de la bactériologie des 2 CH identifiés
  • Un compte-rendu de mission pour chaque mission effectuée ;
  • Les évaluations participatives des laboratoires accompagnés ;
  • Un plan d’accompagnement des laboratoires suivis ;
  • Les indicateurs de suivi d’amélioration pour le plan d’accompagnement ;
  • Des rapports permettant de suivre la mise en place des plans d’accompagnement et les indicateurs de suivi d’amélioration.

 

IV. PROFIL

Qualifications requises :  Médecin biologiste.

Domaine de spécialisation/recherche : Bactériologie, démarche qualité en laboratoire, hygiène hospitalière.

Compétences attendues :

  • Capacité à former/ transmettre son savoir ;
  • Capacité d’adaptation de ses connaissances à la particularité d’un système de santé d’un pays à faible revenu.

Expérience requise : Pouvoir attester d’au moins 5 années d’expérience professionnelle en laboratoire hospitalier. Une expérience dans la solidarité internationale sera appréciée.

 

V. CONDITIONS

Statut : Expert.e Bénévole

Avantages : Prise en charge par Santé Sud du billet d’avion aller-retour vers Nouakchott, des frais de visa et d’assurance. Formation à l’interculturalité. Un perdiem sera également versé à l’expert pour couvrir les frais d’hôtel et de repas durant toute la durée de la mission. Un briefing, puis un débriefing, au siège de Santé Sud à Marseille est également prévu. Les frais de transport éventuels sont pris en charge par Santé Sud.