Madagascar

Journée internationale de la sage-femme

Journée internationale de la sage-femme

En cette Journée internationale, Santé Sud souhaite mettre à l’honneur le métier de sage-femme, un métier clef pour la santé et les droits des femmes ! Ces dernières jouent un rôle essentiel pour faciliter l’accès de toutes et tous à des soins de qualité.

Dans la région rurale d’Anamalanga, à Madagascar, 70% de la population a un accès fortement limité aux soins de santé. L’absence d’un suivi de grossesse et de vaccination, les accouchements non assistés, la malnutrition…sont les causes d’un fort taux de mortalité maternelle et infantile.

L’un des projets de Santé Sud cherche à faciliter l’installation de sages-femmes dans des postes de santé privés, réhabilités et équipés, et à sensibiliser des foyers à l’utilisation de ces services mis à leur disposition. C’est ainsi qu’en 2020 nous avons facilité l’installation de huit sages-femmes. Nous les accompagnons en réalisant des formations leur permettant de pratiquer leur métier en zones rurales.

 

« En novembre 2019, j’ai accouché de mon septième enfant par le siège dans le cabinet d’accouchement communautaire de Mangatany Nord. Selon la sage-femme installée par Santé Sud, mon cas était délicat et il aurait été plus prudent de me rendre vers un centre de référence. Malheureusement, je n’avais pas les moyens de m’y rendre. La sage-femme a fait son possible pour que je m’en sorte. Elle avait les médicaments et les matériels nécessaire. Grâce à elle, j’ai eu les soins adéquats pendant et après mon accouchement et surtout, mon enfant et moi sommes en vie. » Mamivola Raheriniantra, patiente.

Ce mois-ci, nous faciliterons l’installation de cinq sages-femmes supplémentaires dans l’Anamalanga. Elles ont terminé les formations préalables et la prochaine étape consiste en leur installation officielle dans les sites où sont implantés les nouveaux cabinets d’accouchements communautaires. Ces sages-femmes sont motivées et prêtes à non seulement offrir des soins spécifiques aux femmes et aux enfants, mais aussi des soins primaires à toute la population. La santé, les droits sexuels et reproductifs et les violences basées sur le genre (sexistes) seront également abordées dans l’objectif d’améliorer l’information et l’accès aux services de santé sexuelle.

Sur le même thème

Transmettre son expertise sur la formation et fidélisation des agents de santé en milieu rural

Transmettre son expertise sur la formation et fidélisation des agents de santé en milieu rural

01/07/2022

La semaine dernière, le projet d’accompagnement à l’installation des agents de santé nouvellement affectés en Centre de Santé de Base en zone rurale s’est officiellement clôturé par une cérémonie de restitution du projet, à Antananarivo, Madagascar. De 2018 à 2021, Santé Sud a apporté son assistance technique au Ministère de la Santé dans le cadre…
Madagascar
Dépister et prendre en charge la drépanocytose en Mauritanie

Dépister et prendre en charge la drépanocytose en Mauritanie

15/06/2022

Présente en Mauritanie depuis près de 30 ans, Santé Sud mène depuis 2018 un programme de lutte contre la drépanocytose, dans lequel le diagnostic para-clinique de cette maladie génétique la plus répandue au monde, reste à développer. C’est dans ce cadre que Marie-José Moinier, Présidente de Santé Sud, qualiticienne et technicienne de laboratoire, s’est rendue en…
Mauritanie
Contacter notre équipe du siège

Contacter notre équipe du siège

16/03/2020

Pauline NGUYEN, Directrice Générale : nguyen.pauline@santesud.org Sandrine FADOUL, Attachée de direction : sandrine.fadoul@santesud.org Brigitte ALARCON, Responsable Partenariats et Recherche de fonds : brigitte.alarcon@santesud.org Nicolas DÉPREZ, Responsable Administratif et Financier : nicolas.deprez@santesud.org François CALAS, Responsable de programmes : francois.calas@santesud.org Stéphanie COHEN, Responsable de programmes : stephanie.cohen@santesud.org  Aurélie DENTAN, Responsable de programmes : aurelie.dentan@santesud.org Mariam NEKKACH, Responsable de…
Clôture du projet d’aide aux jeunes en risque de rupture sociale et/ou en voie de radicalisation

Clôture du projet d’aide aux jeunes en risque de rupture sociale et/ou en voie de radicalisation

26/07/2022

  De 2019 à 2022, à travers le projet « Lil Shabab », Santé Sud et l’association tunisienne ADO+ ont pu appuyer les organisations de la société civile tunisiennes à construire, aux côtés des pouvoirs publics, des alternatives pour et avec les jeunes en risque de rupture sociale et/ou en voie de radicalisation. Il était nécessaire de…
Tunisie
Toutes les actualités