Notre combat
Qui sommes-nous ?
Actions et résultats
Santé Sud en chiffres
Notre organisation
Nos partenaires
Reconnaissance

Nos savoir-faire
Nos champs d'intervention
Nos actions par pays
Un thème de santé
Les nouvelles récentes
Les Publications
Espace membres
Espace parrains
Espace presse
Evènements

Adhérer à Santé Sud
Faire un don
Faire un legs
Devenir parrain
Achats solidaires
Agir en France
Agir à l'étranger
Partenariats entreprises
Contactez-nous

S'informer sur / Espace presse / Communiqués de presse

 

[ Communiqués de presse ] - [ Dossiers de presse ] - [ Revue de presse ]

Marseille, le 23 février 2010

Contact presse : Julie Bégin 04 91 95 63 45

Communiqué


Cérémonie d'accueil officiel de la délégation mongole de Santé Sud
à la Mairie de Marseille


L'ONG marseillaise Santé Sud organisait une Cérémonie d'accueil officiel d'une délégation mongole en santé publique à la Salle des Commissions de la Mairie de Marseille ce lundi 22 février à 17h.

Une série de visites pour échanger les pratiques en santé

Une délégation de médecins de Mongolie active dans le programme Amélioration de la qualité des soins hospitaliers dans le Sélengué Aimag de l'ONG Santé Sud parcours la France du 21 au 28 février 2010 pour effectuer une série de visites de structures sanitaires afin de mieux comprendre le système de santé en France et comparer et échanger les pratiques. D'abord à Marseille, elles se sont penchées sur le projet d'établissement de l'hôpital Ambroise Paré dès le lundi 22 février, juste avant la cérémonie d'accueil officiel à la Mairie.


Au programme

Le Dr Michel BOURGAT Adjoint au Maire de Marseille, Lutte contre l'exclusion - Intégration - Unité d'Hébergement d'Urgence - Samu Social, a ouvert la cérémonie d'accueil et a évoqué le rôle de la Ville de Marseille dans la mise en réseau et l'organisation des structures sanitaires et sociales vouées à la grande précarité à Marseille.

Le Dr Patrick DANCE Médecin généraliste en milieu rural et formateur, qui agit pour Santé Sud comme référent technique "formation et mise en réseau des hôpitaux" en Mongolie, a dit un mot sur les actions de Santé Sud en Mongolie, qui y est présente depuis 1994. Il a insisté sur l'importance d'une relation d'égal à égal avec les partenaires du Sud et la volonté de Santé Sud de toujours " agir sans remplacer ".

Le Dr Shirnen LKHAMSUREN Médecin, fonctionnaire au ministère de la Santé de la Mongolie, a souligné que la méthodologie que Santé Sud a transmise pour faire leur projet d'établissement hospitalier a permis de créer un guide méthodologique qu'elle transmettra, à titre de fonctionnaire du ministère, aux autres régions de la Mongolie. Enthousiaste par les valeurs de Santé Sud, elle a relevé qu'elle avait notamment appris que " plus les projets sont simples et précis, plus la mise en place est rapide ". Elle a notamment exprimé son bonheur de visiter la France, et a souligné la grande " efficacité des hôpitaux en France " citant en exemple " la cuisine de l'hôpital Ambroise Paré, dont la taille, l'organisation et l'entretien constituent un modèle qu'elle rêve de reproduire en Mongolie ". Le Dr Shirnen LKHAMSUREN a énormément œuvré au projet d'établissement de l'hôpital de Sukhbaatar (province du Sélengué) depuis 2007, et a participé aux trois formations de 'facilitateurs' organisées par Santé Sud.

Le Dr Soninbayar TSENGEL Médecin en épidémiologie, pédiatre, manager de la qualité des soins de l'hôpital de Sukhbaatar, est quant à elle responsable du Comité de pilotage du projet d'établissement de son hôpital. Lors de la visite d'Ambroise Paré, elle a été impressionnée par " l'autonomie du personnel et l'importance de chacun des maillons dans la prise en charge du patient et l'excellente coordination entre les corps de métiers et entre les personnes ". Dans le cadre du projet de Santé Sud en Mongolie, elle a beaucoup apprécié " la méthodologie de collecte d'informations " et l'ouverture à un " travail de réflexion en groupe ", très innovant en Mongolie. Elle a aussi raconté qu'après la restitution des projets d'établissement au ministère de la Santé, elle a reçu de nombreuses demandes d'autres régions pour visiter son établissement et s'en inspirer.

Mme Buhuu TSERENDAGVA Coordinatrice administrative de Santé Sud Mongolie, agissait comme interprète pour les deux médecins qui s'expriment en langue mongole.
Le Dr Philippe BARAIZE, Directeur de la Santé publique de la Ville de Marseille autrefois engagé dans l'humanitaire, a conclu la cérémonie en rappelant l'importance des échanges interprofessionnels sur le plan international " qui permettent un enrichissement mutuel des pratiques, où le Français apprennent autant qu'ils n'apportent eux-mêmes à leurs collègues de l'étranger ".


Visites des structures de santé : de Marseille à Vierzon

Pour la suite de leur visite à Marseille, les médecins mongoles étudient l'organisation sanitaire de la France avec la rencontre d'un médecin inspecteur régional. Elles font aussi la visite d'un laboratoire de santé publique, de l'Observatoire Régional de la Santé PACA - INSERM et du Comité Régional d'Education pour la Santé PACA, pour terminer avec une présentation de la prise en charge du handicap en France avec la visite du CAMSP St-Louis. Elles se rendent ensuite dans le Centre du pays pour visiter l'hôpital de Vierzon (service de maternité, urgences, chirurgie et prévention planning familial…) puis celui de La Châtre (prise en charge des personnes âgées), en plus de rencontrer des spécialistes des maladies nosocomiales du CLIN.

Santé Sud en Mongolie : repenser la santé publique

Depuis 1994, Santé Sud est active en Mongolie, terre de steppes et de grands froids où l'isolement des populations pose problème. De 2003 à 2006, le projet novateur et participatif de Santé Sud, mené sous l'impulsion du National Center of Health Development, permet à 19 "hôpitaux" de première ligne (de gros dispensaires) dans les sums (départements) de repenser entièrement leur fonctionnement en plaçant les besoins des patients au centre de leurs préoccupations. Puis, à la demande du " Department of Health " du ministère de la Santé mongol, ce sont les hôpitaux régionaux qui mènent leur projet d'établissement, avec notamment de nombreuses formations des personnels hospitaliers répondant aux besoins qu'ils ont exprimés. C'est au terme de ce projet que la délégation mongole venait faire cette visite en France. Un nouveau projet dans le région de l'Arkangaî est cependant déjà amorcé. Pour en savoir plus, lire le Santé Sud Infos 82 : Mongolie, partir des besoins du patient.

Retour

 

Accueil l Connaître l S'informer l Agir | Contact

© Copyright 2016 Santé Sud