Notre combat
Qui sommes-nous ?
Actions et résultats
Santé Sud en chiffres
Notre organisation
Nos partenaires
Reconnaissance

Nos savoir-faire
Nos champs d'intervention
Nos actions par pays
Un thème de santé
Les nouvelles récentes
Les Publications
Espace membres
Espace parrains
Espace presse
Evènements

Adhérer à Santé Sud
Faire un don
Faire un legs
Devenir parrain
Achats solidaires
Agir en France
Agir à l'étranger
Partenariats entreprises
Contactez-nous

S'informer sur / Les actualités archivées}

 

Juin 2011
Une Assemblée générale sous le signe de l'engagement

C'est sur le magnifique site du Pharo de Marseille, dans les locaux de l'Institut de médecine tropicale du Service de santé des armées, que Santé Sud a tenu son Assemblée Générale le 4 juin 2011.
Le directeur, Simon Martin, a ouvert les discussions en présentant les trois débats qui devaient animer la journée…

LE PARTENARIAT
" Comment faire converger les intérêts de partenaires de plus en plus nombreux vers un objectif commun ? "

L'EVALUATION
" Comment mesurer l'impact de nos actions sur la qualité des soins ? "

LE FINANCEMENT
" Comment financer nos actions compte tenu des conditions et exigences croissantes des financeurs ? "

Le reste de l'après-midi a été consacré à la lecture des rapports officiels, rapport moral, rapport financier et rapport du commissaire aux comptes et... aux élections, qui ont notamment porté à la présidence de Santé Sud le Dr Paul Bénos, gynécologue obstétricien, membre du CA de longue date, qui succède au Dr Guy Farnarier, en poste depuis cinq ans…

Loin d’être un nouveau venu dans l’humanitaire, Paul a fait de nombreuses missions avec Médecins sans frontières dès 1981, co-fondé l’association Gynécologie sans frontières en 1998, pour enfin rejoindre Santé Sud en 1999 comme administrateur. Un an plus tard, il partait en mission pour le Mali avant d’enchaîner sur six pays, dont la Mauritanie pour le programme « maternité sans risques » pour lequel il est référent technique depuis 2003. Il intervient en outre au Cameroun pour le programme ESTHER (Formation et lutte contre le sida dans les Pays en développement).

D’abord formé à la pédiatrie à Nîmes, il s’installe comme médecin généraliste puis se spécialise ensuite en gynécologie-obstétrique. Parmi ses autres qualifications, mentionnons l’anthropologie de la santé, la léprologie et la médecine tropicale. Il est actuellement praticien hospitalier au CHU de Montpellier en gynécologie-obstétrique, enseigne auprès des écoles de sages-femmes et participe aux formations en Santé Humanitaire et Soins de Santé Primaires.

Consulter le rapport d'activités 2010

Découvrez les gagnants de la tombola 2011 !

L'année 2011 en images !


Août 2010
Ariane Ascaride parle d'immigration
L'ambassadrice de Santé Sud réalise son premier film
Douze ans après son César de la meilleure actrice pour Marius et Jeannette, la comédienne Ariane Ascaride a réalisé son premier film. Ceux qui aiment la France raconte l'histoire de Sofia d'Amina, 11 ans, installée à Marseille depuis plusieurs années avec ses parents, mais sans-papiers… " Je suis une fille d'immigrés italiens. Et L'histoire de cette petite fille qui dit 'je suis française', qui a un discours extrêmement républicain, mais qu'on veut faire partir m'a énormément touchée. Il s'agit davantage d'un conte, évidement tourné à Marseille car c'est la ville que je connais. " Le Téléfilm de 75 minutes sera diffusé sur France 2 ce dimanche 29 août à 22h45.


Juin 2010
Nos délégations locales parmi nous

Du 28 mai au 8 juin dernier, Santé Sud organisait à son siège de Marseille un séminaire de formation et d'échanges avec onze de ses représentants venus d'Algérie, du Liban, de Tunisie, du Mali, de Madagascar, du Bénin, de Mauritanie et de Mongolie.
Ce séminaire marque le début d'un processus de renforcement et d'autonomisation des délégations locales qui s'inscrit dans le principe fondateur de Santé Sud "Agir sans remplacer", et s'étalera sur les prochaines années.
La présence de nos onze représentants locaux à l'Assemblée Générale de Santé Sud, a en outre permis de réfléchir ensemble aux difficultés croissantes de financement des ONG de développement...


Juin 2010
La médicalisation des zones rurales évaluée par l'OMS

Cette évaluation a pour but d'apprécier la pertinence, l'efficacité et la viabilité du programme de médicalisation des zones rurales au Mali mené par Santé Sud depuis 1989 et de savoir s'il est en mesure d'apporter une réponse pertinente aux besoins de santé des populations rurales isolées.
L'enquête a été réalisée courant 2008 par une équipe de l'ASPROCOP (Association des Professionnels de Santé en Coopération) et de l'OMS (Département des Ressources Humaines en Santé). Les résultats viennent d'être publiés sur le site Inernet de l'OMS. http://www.who.int/hrh/resources/case_mali/fr/index.html

Pour en savoir plus sur médicalisation des zones rurales
Consulter le projet
Voir rubrique thématique médecine de campagne


Février 2010
REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE : édition d'une charte éthique et d'un code de bonnes conduites en matière de prise en charge des orphelins et enfants vulnérables

Afin de développer une synergie et de mieux coordonner les actions en matière de prise en charge des orphelins et enfants vulnérables une charte éthique et code de bonnes conduites ont été réalisés. Ces documents permettront aux acteurs de la prise en charge des orphelins et enfants vulnérables d’échanger sur leurs difficultés, d’élaborer un mode de fonctionnement global et cohérant afin de gagner en efficacité et d’adhérer à des valeurs communes. Ils ont été validés lors d’une cérémonie à l’Alliance Française de Bangui le 27 janvier dernier lors d’un atelier qui a réuni 74 participants des Affaires sociales, responsables des ONG nationales et internationales ainsi que les représentants des systèmes des Nations Unies..

Plus d'infos sur le projet

Février 2010
Projet médecine de campagne au Bénin : installatin du deuxième médecin de campagne
Après l'installation mi-novembre du permier médecin de campagne, le Dr Allidou Sanni dans la commune de Ndalli, le deuxième médecin vient d'être installé à Sonon, commune de Perere, il s'agit du Dr Sandrine Takam. La cérémonie de son installation et de la mise en service du cabinet de soins communautaires Sonon a eu lieu le vendredi 19 février 2010. A cette occasion, le Maire de la commune de Perere a souligné que « l’installation du Dr Sandrine Takam permettra d’apporter aux populations du village de Sonon et ses environs, des soins de qualité conformes aux règles de la déontologie médicale »


Février 2010
Journée de travail sur la fidélisation du personnel de santé en zones rurales

Le groupe de travail « Ressources humaines en santé » de la commission santé et développement de Coordination SUD, dont Nicole Hanssen, la directrice des programmes de Santé Sud fait partie, a organisé le mardi 16 février 2010, une journée d’échange et de réflexion sur le thème de la fidélisation du personnel de santé en zones rurales au cours de laquelle le Dr Dominique Desplats a présenté les projets de médicalisation des zones rurales au Mali, Bénin et Madagascar menés par Santé Sud.
Pour plus d'informations consulter le site de Coordination Sud


Janvier 2010
INAUGURATION du Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose à Bamako
Le jeudi 21 janvier 2010, son Excellence Monsieur Amadou Toumani Touré, Président de la République, Chef de l'Etat, a inauguré le Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose au Point G en présence de nombreuses personnalités et partenaires techniques et financiers du projet, dont Santé Sud représentée par le Dr Danièle Léna, médecin biologiste, qui est un des plus grands spécialistes français de la drépanocytose.
En effet, Santé Sud a été mandatée par
La Coopération Monégasque et la Fondation Pierre Fabre afin d’accompagner l’élaboration du projet de Gestion du Centre de référence et de lutte contre la Drépanocytose de Bamako. La drépanocytose est une maladie génétique héréditaire touchant les globules rouges du sang et entraînant une forme d’anémie très grave. Les populations d’Afrique intertropicale sont particulièrement touchées et l’accès aux soins et la prévention des complications sont un enjeu majeur dans un contexte où le problème du poids financier de la maladie se pose avec acuité.



Décembre 2009
Santé Sud : seule ONG invitée à une conférence de l’OMS sur les ressources humaines en santé à Hanoi

« Getting commited health workers in underserved areas : a challenge for the health system » : tel était le titre de la conférence organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a réuni les représentants de ministères de la santé du monde entier à Hanoi au Vietnam du 23 au 26 novembre dernier. Il s’agissait de réfléchir aux moyens de sensibiliser et d’engager les personnels sanitaires dans le combat pour l’amélioration de l’accès aux soins de santé dans les zones rurales les plus reculées, et de les fidéliser à un tel programme. Nicole Hanssen, directrice des programmes au siège de Santé Sud, a donc représenté notre ONG qui était la seule invitée à cette réunion au titre de son partenariat avec l’OMS en tant que membre de son "groupe d'experts chargé d'orienter la politique de l'OMS en matière de fixation des personnels de santé en milieu rural isolé". Notons que lors de son passage à Hanoi, elle a également participé à une rencontre d’experts qui travaille au « renforcement des personnels de santé dans les zones rurales isolées par des politiques de rétention du personnel ».
Pour en savoir plus sur médicalisation des zones rurales
Consulter le projet
Voir rubrique thématique médecine de campagne

 

Retour page actualités récentes

Accueil l Connaître l S'informer l Agir | Contact

© Copyright 2016 Santé Sud