Notre combat
Qui sommes-nous ?
Actions et résultats
Santé Sud en chiffres
Notre organisation
Nos partenaires
Reconnaissance

Nos savoir-faire
Nos champs d'intervention
Nos actions par pays
Un thème de santé
Les nouvelles récentes
Les Publications
Espace membres
Espace parrains
Espace presse
Evènements

Adhérer à Santé Sud
Faire un don
Faire un legs
Devenir parrain
Achats solidaires
Agir en France
Agir à l'étranger
Partenariats entreprises
Contactez-nous

S'informer sur / Nos Actions par Pays / Mali

Mali
Renforcer la qualité des soins par l'amélioration du diagnostic
L'installation de laboratoires de 1ère ligne dans les zones rurales

1. Localisation
Zones rurales du Mali, où les médecins généralistes communautaires (MGC) sont installés (Régions de Ségou, Koulikoro, Kayes)

2. Contexte du projet
Le projet de Santé Sud vise à améliorer la qualité des soins de santé offerts aux populations dans les centres de santé de 1ère ligne au Mali par la mise en place de petits laboratoires de biologie (dans les villages possédant déjà un centre de santé) et à renforcer l'efficacité de la médicalisation de ces zones.
Ce projet vise à renforcer les capacités de diagnostic au niveau le plus proche des populations, les CSCOM (Centre de Santé Communautaires). L'utilité de ces laboratoires de proximité a déjà été démontrée, en effet, en 7 ans, 18 laboratoires de première ligne ont été implantés. Une évaluation réalisée fin 2007 a montré l'importance du service rendu pour les malades et l'intérêt de ces petits laboratoires de proximité comme aide au diagnostic.
Ce projet vise à les intégrer dans le réseau national de laboratoires existant, pour la formation continue, le contrôle qualité et la surveillance épidémiologique, sous la tutelle des CSREF (Centre de Santé de Référence).

Suite à une étude besoins - faisabilité répondant à des critères bien définis, 9 nouveaux laboratoires de 1ère ligne seront installés (3x3).

Une remise à niveau, en matière de techniques de laboratoires adaptées au contexte, des techniciens de laboratoire et des médecins des CSCOM aura lieu au Centre Charles Mérieux Bamako, puis un suivi de formation et une aide à l'installation seront effectués sur site par Santé Sud. Le Centre Charles Mérieux de Bamako assurera en lien avec le Ministère de la Santé l'intégration des laboratoires de 1ère ligne dans la stratégie nationale de qualité et de surveillance épidémiologique. Ces deux aspects reçoivent par ailleurs l'appui technique de la Fondation Mérieux dans le cadre des projets ACTION BIOMALI et RESAOLAB (Réseau Afrique de l'Ouest de Laboratoires).

3. Les partenaires
L'action s'appuie sur un partenariat entre trois entités :
- L'Association des Médecins de Campagne du Mali,
- La Fondation Mérieux Mali, qui participe au projet Résaolab sur l'ensemble du pays dont l'objectif est de renforcer le dépistage et le suivi biologique des patients atteints par le VIH /Sida, la tuberculose et le paludisme en s'appuyant sur les structures sanitaires existantes avec une remise à niveau des laboratoires de références (cercles et régions).
- Santé Sud


De plus, les ASACO (Associations de santé communautaires) sont parties prenantes au niveau local

4. Objectif et résultat attendus
L'objectif spécifique est le renforcement et l'extension du réseau de laboratoires de 1ère ligne dans les centres de santé ruraux médicalisés. C'est ainsi qu'à la fin de l'action environ 9 laboratoires seront mis en réseau, opérationnels et contrôlés, c'est le résultat attendu.

Pour l'atteindre, les activités suivantes sont menées pour chacun des 9 laboratoires :
Activité 1 : Réaliser l'étude de faisabilité
Activité 2 : Organiser la formation initiale des techniciens de laboratoire et des médecins des CSCom
Les 9 médecins et 9 techniciens de six centres suivent la formation initiale ou de compagnonnage en technique de laboratoires pratiques, dispensée au Laboratoire Rodolphe Mérieux de Bamako.
Activité 3 :Procéder à la mise en place du laboratoire sur site
Chaque laboratoire, dans le cadre du projet, dispose d'un kit équipement et d'un kit réactifs pour 6 mois fournis au moment de la formation
Activité 4 : Effectuer le suivi - formatif environ 6 mois après la mise en place
Activité 5 : Organiser un réseau d'approvisionnement en réactifs
Les laboratoires sont mis en relation avec les centres d'approvisionnement en réactif maliens.
Les centres de santé s'organisent pour libérer des fonds nécessaires à ces commandes.

5. Bénéficiaires finaux
Chaque centre de santé équipé d'un laboratoire ayant une population de référence moyenne de 15 000 habitants, le nombre de bénéficiaires représentera 1 350 000 habitants.

6. Calendrier de l'action
La durée de l'action est prévue sur 36 mois. Elle a débuté en février 2011 et prendra fin en février 2014.

7. Partenaires financiers
Direction de la Coopération Internationale de Monaco

Accueil l Connaître l S'informer l Agir | Contact

© Copyright 2016 Santé Sud